En vapant… Le Mother’s Milk de chez Suicide Bunny

Les Suicide Bunny sont des liquides américains qui proviennent du Texas.Suicide Bunny - Bonnevap

Ces liquides sont composés sur une base en 30pg/70vg. Ils sont présentés dans des flacons en verre simplement fermés par un bouchon vissé, sans sécurité enfant mais avec une indication en anglais: « Tenir éloigné des enfants et des animaux. Conserver dans un endroit frais et sombre »… Les amateurs de pictogrammes seront vraiment très déçus.

Il faudra se munir d’une pipette ou d’un bouchon muni d’un compte gouttes du type de ceux que l’on trouve sur les flacons halo car ceux ci sont parfaitement compatibles.

Les étiquettes sont soignées avec un design très étudié. Ces produits sont conditionnés en flacon en verre. Le tout dégage une impression très favorable avant même d’en avoir ôté le bouchon.

suicide bunny - bonnevap - blogLe Mother’s Milk…

Il y a maintenant 9 mois que je n’ai pas touché une seule cigarette. Cela s’est bien passé, sans frustration ni envies de fraises (l’envie de fraise m’est venue en goûtant un liquide que j’aime beaucoup: le Ice Cream Berry en Mystic Juice de chez Royal Vapor, un liquide à la fraise crémeuse…).

Donc, disai-je, 9 mois se sont écoulés et sans doute était-ce le moment rêvé pour moi aussi de me laisser aller aux délices d’un liquide maternisé dont on parle beaucoup sur le net: Le Mother’s Milk de chez Suicide Bunny.

Le nom évoque un liquide nourrissant, essentiel et vital. L’image de l’étiquette est celle d’une madone qui pleure des larmes de sang (une ancienne version montrait un visage moitié madone et moitié tête de mort, ils ont eu bien raison de retoucher tout ça chez Suicide Bunny)…

Le Mother Milk est un liquide à la couleur ambrée (c’est étonnant comme tous les Suicide Bunny ont une gamme de couleur similaire).

L’odeur… Bonnevap.fr- Suicide bunny Mother milk

En débouchant le flacon je trouve une d’abord une odeur de fraises qui se situe entre la fraise naturelle et la fraise bonbon. Juste derrière je sens quelques notes de egg nog, ce n’est pas hyper fort mais assez caractéristique au nez (ceux qui font du diy sauront de quoi je parle). Un poil de caramel et quelque chose de lacté… Le sucre est bien présent mais pas envahissant. Ca sent moyennement bon tout en restant assez discret.

En vapant… Le Mother’s Milk de Suicide Bunny.

(sur igo w – simple coil coton – 1 ohm – Effest mauve pleine charge – mod méca et sur Magma – double coil coton – 0,8 ohm – Effest mauve pleine charge – mod méca).

 

La vapeur est abondante, dense et onctueuse (30/70). En bouche je ressens une très très légère touche de fraicheur dans cette vapeur – (mais uniquement sur le igo w… Le magma à 0,8 ohm ça chauffe!) -, une sensation fugace et agréable…

On est sur un gourmand finement élaboré. Petit hit discret (je suis en 6 mg). La fraise est dosée en légèreté, un peu sucrée et elle est « posée » sur un fond lacté et crémeux. C’est un liquide qui m’a surpris par sa légèreté son côté milkshake à la fraise.

mothersmilk suicidebunny bonne vapeLorsque je fais un retour sur un e-liquide j’aime bien le vaper en plusieurs fois. Un peu un jour puis y revenir. Là je me suis laissé surprendre, j’ai presque vapé les 30 ml quasi d’affilé. Un vrai allday comme on dit. Autant le Derailed avait des goûts affirmés, le Mother’s Milk, lui, est un liquide aux dosages légers. Ceux qui cherchent un arôme fraise qui « claque » ne trouveront pas leur compte sur ce liquide. Ceux qui cherchent plus de finesse seront comblés.

Rien d’écœurant dans ce liquide, des arômes doux, autant de lait que de crème.

Pour moi c’est un très bon liquide que je commanderai encore (il m’en reste un deuxième flacon car j’en avais commandé deux d’emblée et j’en suis ravi…). Un liquide qui ne sature pas les papilles avec des arômes très étudiés et très fins. Son succès est justifié. La seule petite fausse note concerne l’odeur quand on débouche le flacon mais ne vous arrêtez pas à cette première impression qui ne reflète en rien la qualité de vape du Mother’s Milk de Chez Suicide Bunny…

Mise a jour du 4 avril 2015:

Les nouvelles études sur le Mother’s milk on permis de constater l’absence de Diacetyl, un composé inoffensif par voie orale mais qui peut provoquer ou favoriser certains types de problèmes pulmonaires rares mais pouvant être graves lorsqu’il est inhalé (bronchiolite).

En revanche il apparait que désormais le Mother’s Milk contient de l’acetyl propionyl a une dose supérieure aux recommandations pour un liquide destiné à être inhalé: 400PPM au lieu de 25. L’acetyl propionyl est un irritant et peut, je cite: « affecter le cerveau » selon le rapport de l’Oms du Docteur Christian Navarro (…on aurait aimé qu’il développe un peu plus…)

Pas de psychose donc car les vraies cigarettes ont un potentiel de destruction qui est bien supérieur au Mother’s Milk… Au fur et à mesure que les e-liquides seront analysés il est plus que probable que d’autres e-liquides seront tour à tour suspectés de danger potentiel surtout lorsqu’ils sont vapés en sub ohm, en grande quantité et avec des mods puissants.

Le 2 septembre 2014 le Dr Konstantinos Farsalinos a publié une étude démontrant que bien des e-liquides contiennent du Diacétyl et, ou, de l’acetyl propionyl…

Il vaut mieux bien sûr éviter ces produits car cela entre dans une démarche de réduction des risques selon le Dr Farsalinos dans ce rapport. Je le cite: « In conclusion, this study has contributed significantly in establishing e-cigarettes as less harmful to smoking alternatives, while the identification of a small but avoidable risk will alert the industry to resolve this issue permanently and effectively« .

Ce qui peut se traduire par: « Pour conclure, cette étude a contribué significativement à établir que les e-cig sont moins nuisibles que le tabac fumé et que l’identification d’un risque petit mais évitable alertera l’industrie pour résoudre totalement ce problème« .

Copyright Bonnevap.fr – 2014/2015